Prévention

Prévention combinée

En plus des préservatifs (internes ou externes), nous parlons aujourd’hui de prévention combinée. C’est à dire qu’il existe d’autres stratégies telles que le dépistage, les traitements et la réduction des risques qui permettent d’éviter la transmission du VIH et des autres IST. 

Protection

Les IST ne sont heureusement pas une fatalité ! Il existe des moyens et des gestes simples pour les éviter et stopper leur transmission.

LE PRÉSERVATIF EXTERNE

Le préservatif externe, anciennement appelé “masculin”, est utilisé pour se protéger des IST lors de pratiques comme la pénétration vaginale ou anale, mais également lors des fellations.
Tu peux en trouver gratuitement dans des centres de planning familial, au cours de certains événements festifs, auprès de certaines associations thématiques,… Tu peux également en acheter au supermarché, en droguerie (Di, Kruidvat,…), en pharmacie, sur internet (attention à la provenance !), dans les distributeurs devant les pharmacies,…Bon à savoir : Certaines mutuelles interviennent jusqu’à 50 euros par an.

COMMENT METTRE UN PRÉSERVATIF EXTERNE ?

Avant d’enfiler un préservatif externe, vérifie qu’il n’est ni périmé, ni percé. N’utilise qu’un seul préservatif à la fois et avec du lubrifiant à base d’eau ou de silicone. Ne réutilise jamais le même préservatif externe plusieurs fois.

LE PRÉSERVATIF INTERNE

Le préservatif interne, anciennement appelé “féminin”, est utilisé pour se protéger des IST en cas de pénétration vaginale et anale. Il est moins connu malgré ses nombreuses qualités, car il coûte plus cher et se trouve moins facilement.

Bon à savoir:

  • Il peut se mettre dans l’anus ou le vagin jusqu’à 6h à l’avance.
  • Il est souvent en polyuréthane, une matière hypoallergénique.
  • Il est plus résistant que le latex.
  • Il protège mieux des IST car recouvre une plus large zone externe (recouvre la zone anale et la vulve, ce qui diminue la transmission des IST via le peau à peau).
  • Pour la personne qui pénètre, il se rapproche des sensations ressenties lors d’un rapport sans préservatif.

COMMENT METTRE UN PRESERVATIF INTERNE ?

LE CARRÉ DE LATEX

Le carré de latex (ou “digue dentaire”) permet de se protéger des IST lors d’un cunnilingus ou d’un anulingus. Il se place sur la vulve ou l’anus avec du lubrifiant afin de le maintenir en place.

On peut en commander sur internet et sont également disponibles auprès de certaines associations LGBTQI+ et/ou de santé sexuelle. Il en existe de toutes les couleurs et de plusieurs goûts.

Il est également possible d’en fabriquer un soi-même :

Réduction des risques

Si tu es dans l’incapacité d’utiliser un moyen de protection systématiquement, voici quelques conseils pour réduire les risques :

  • Fais-toi dépister régulièrement (1 à 4 fois par an selon tes pratiques, tes partenaires et la fréquence de tes rapports).
  • Essaye d’éviter les relations sexuelles lorsque ton immunité est basse (si tu es malade, si tu ne te sens pas en forme,…).
  • Garde les mains propres et les ongles coupés courts et limés, pour éviter de blesser ta ou ton partenaire durant la pénétration ou la stimulation des lèvres, de l’anus, du clitoris, du gland…
  • Parle avec ton·ta partenaire de votre santé sexuelle et d’éventuel(s) souci(s) d’ordre sexuel déjà rencontré(s). Sois honnête et garde à l’esprit qu’il n’y a rien de tabou ni de honteux à échanger sur ce sujet.
  • Si tu utilises des sextoys (jouets sexuels), garde-les bien propres : nettoie-les avant et après chaque utilisation.Utilise également un préservatif au besoin. 
  • Prends un chewing-gum ou une pastille qui rafraîchit l’haleine plutôt que de te brosser les dents juste avant et après un rapport sexuel afin d’éviter de créer des micro-lésions sur les gencives.
  • Pour un confort optimal, éviter les échauffements et les risques d’irritations voire de lésions des muqueuses, utilise un lubrifiant.
  • Pendant tes règles, évite les pratiques sexuelles en lien avec le sang : fais preuve de créativité et découvre d’autres pratiques 🙂 
  • Enlève tes bijoux avant de faire l’amour.
  • Si tu fais partie des publics les plus exposés au VIH, renseigne-toi sur la PrEP

VACCINATION

Il existe un vaccin pour les hépatites A et B et pour les HPV/papillomavirus. Renseigne-toi auprès de ta ou ton médecin ou auprès d’un centre de planning familial pour savoir si tu es déjà protégé·e ou si tu as besoin de faire ces vaccins.