Chlamydia

image chlamydia

Souvent sans symptômes,

FAIS-TOI DÉPISTER !

La chlamydia est une infection sexuellement transmissible due à la bactérie Chlamydia trachomatis.

La chlamydia reste l’IST la plus fréquente en Belgique et présente une hausse constante du nombre de cas diagnostiqués en 2013.

À l’heure actuelle, les personnes les plus touchées restent les 15-34 ans, avec une proportion de jeunes femmes infectées plus prononcée que chez les hommes.

icon_1 icon_3 icon_4 icon_5


Modes de transmission

La chlamydia se transmet :

– par échange de liquides biologiques (sperme, liquide pré-éjaculatoire, sécrétions vaginales) au contact des muqueuses génitales, orales ou anales (partie interne de la vulve, vagin, gland, anus, gorge). La transmission de la chlamydia est encore plus fréquente lors de contacts (directs ET indirects) entre muqueuses (caresses sexuelles, échanges de sextoys, etc.)

– lors de l’accouchement (de la mère à l’enfant).

Tu veux savoir si tu as pris un risque de contamination à la chlamydia ? Consulte le tableau des prises de risque !


Symptômes

Généralement, la chlamydia est asymptomatique. Dans le cas contraire, les symptômes apparaissent 1 à 3 semaines après la contamination :

– douleur en urinant, douleurs au bas-ventre, inconfort durant les relations sexuelles

– pertes génitales anormales  (modification de la texture et de l’odeur), écoulement anormal du pénis, et saignements irréguliers

– douleur à la gorge, douleur anale.


Conséquences si non dépistée et non traitée

Si la chlamydia n’est pas dépistée et ni traitée à temps, des complications peuvent survenir :

– Une infection de l’utérus et des trompes

– Une infection des parties génitales et troubles urinaires

– La stérilité

La lymphogranulomatose vénérienne (LGV) est une infection provoquée par une bactérie de la famille des chlamydias. Elle apparaît le plus souvent sous forme de rectite chez les hommes qui ont des relations avec des hommes.


Dépistage

Le dépistage de la chlamydia se réalise :

– via un frottis vaginal, anal et de la gorge

– via un examen d’urine « premier jet »

Rends-toi chez un·e médecin généraliste, gynécologue, urologue, proctologue ou encore un·e ORL.

Ton/ta/tes partenaire·s doit·vent également être dépisté·e·s et traité·e·s !


Traitement

La chlamydia se traite par des antibiotiques appropriés.

Rien n’empêche la chlamydia de revenir à la charge une fois traitée et guérie ! Pense donc à faire traiter ton ou ta partenaire et à te protéger lors de tes rapports sexuels.


Protection

Pour se protéger de la Chlamydia, il faut utiliser un préservatif (interne ou externe) ou une digue dentaire.

La chlamydia est souvent sans symptômes : il faut donc te protéger et protéger ton ou ta partenaire après une prise de risque !

préservatif externe
préservatif interne
digue dentaire